accueil

Jorge Amado

 

 

Jorge Amado est né à Ferradas (1912-2001), dans une plantation de cacao du Sergipe, au sud de la province brésilienne de Bahia, « terre violente » que les planteurs se disputent arme au poing.

Il s'enfuit à treize ans d'une école religieuse, pour courir la campagne. À quinze ans, il travaille dans un journal. Puis il part pour Rio de Janeiro où il fait du journalisme, étudie le droit. Il voyage dans toute l'Amérique latine, publie ouvrage sur ouvrage et s'engage politiquement de plus en plus.

En 1936, à la veille de la dictature de l'Estado Novo, et alors qu'il est devenu docteur en droit, il est emprisonné et ses livres sont interdits.

En 1941, il se met à militer très activement au Parti communiste, alors interdit au Brésil. Sa vie, dès lors, n'est qu'une suite d'exils, d'errances et de retours. Il fut emprisonné une douzaine de fois, ses livres brûlés et interdits. Persécuté à cause des ses convictions politiques, il est obligé de s’exiler et se réfugie en Argentine, puis à Paris.

Il voyage beaucoup, se lie d'amitié avec Aragon, Sartre, Pablo Picasso et Pablo Neruda.

À partir de 1956, il consacre tout son temps à la littérature.

En 1984, Jorge Amado a été nommé commandeur de la Légion d'honneur par le président Mitterrand.

En 1990, il a obtenu le Prix Del-Duca pour l'ensemble de son œuvre.

Très populaire au Brésil où elle atteint des tirages considérables, l'œuvre de Jorge Amado est en outre traduite dans le monde entier, en près de cinquante langues.
Il se décrit lui-même comme « l'anti-docteur par excellence; l'anti-érudit, trouvère populaire, écrivaillon de feuilletons de colportage, intrus dans la cité des lettres, un étranger dans les raouts de l'intelligentsia ».

Cet « anti-docteur » a pourtant reçu tous les prix imaginables, sauf le Nobel. Jorge Amado s'obstine pourtant à rester « l'intrus dans la cité des lettres ».

« L'humour, cela ne s'acquiert qu'avec le temps, avec l'âge. Pour ma part, ce n'est que lorsque j'ai été près de mes quarante ans, c'est-à-dire que j'avais déjà vécu la moitié du temps de vie que j'ai vécu jusqu'ici, que l'humour a fait son apparition. Il s'est mis à exister dans mon oeuvre et à être utilisé comme une arme, la plus efficace de toutes, pour dénoncer le présent et défendre les intérêts du peuple, une constante de tous mes livres... »

Bibliographie
o 1931 - Le Pays du carnaval. Éd. Gallimard, 1990.
o 1933 – Cacao. Éd. Stock, 1984.
o 1934 – Suor. Éd. Originale Gallimard 1991 / Éd. Le Temps des cerises, 1993.
o 1935 - Bahia de tous les saints. Éd. Gallimard, 1938 / 1978 / 1981.
o 1936 - Mar morto. Éd. Flammarion, 2001.
o 1937 - Capitaines des sables. Éd. Originale Gallimard 1952 / 1984.
o 1941 - Le Bateau négrier. Éd. Temps Actuel / Scannéditions, 1988.
o 1942 - Le Chevalier de l'espérance.
o 1942 - Terre violente.
o 1944 - La terre aux fruits d'or. Éd. Gallimard, 1995.
o 1945 - L'Invitation à Bahia. Éd. Sociales.
o 1946 - Les Chemins de la faim. Éd. Gallimard Folio, 1991.
o 1947 - O amor do soldado (pièce de théâtre).
o 1954 - Les Souterrains de la liberté.
o 1958 - Gabriela, girofle et cannelle. Éd. Stock, 1998.
o 1961 - Les deux morts de Quinquin la Flotte. Éd. Stock, 1996.
o 1961 - Le Vieux Marin. Éd. Originale Stock, 1984 / 1991 / 2001.
o 1964 - Les Pâtres de la nuit. Éd. Stock, 2001.
o 1966 - Dona Flor et ses deux maris. Éd. Stock, 2001.
o 1969 - La Boutique aux miracles. Éd. Stock, 1976.
o 1972 - Tereza Batista. Éd. Stock, 2001.
o 1976 - Le Chat et l'hirondelle. Éd. Stock, 2001.
o 1977 - Tieta d'Agreste. Éd. Stock, 1979.
o 1979 - La Bataille du Petit Trianon. Éd. Stock, 1980 / 1991.
o 1986 - L'Enfant du cacao. Éd. La Farandole, 1985.
o 1986 - La Balle et le footballeur.
o 1984 - Tocaia Grande. Éd. Stock, 1992.
o 1988 - Yansan des orages. Éd. Stock, 1989.
o 1990 - Les Terres du bout du monde. Éd. Gallimard, 1991.
o 1991 - La Découverte de l'Amérique par les Turcs. Éd. Stock, 1992.
o 1992 - Navigation de cabotage, notes pour des mémoires que je n'écrirai jamais. Éd. Gallimard, 1996/1998.

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.