accueil

 

 

Henri Calet

photo © F. Bally

 

 

Henri Calet fait partie de ces écrivains méconnus de leur vivant, puis relégués dans l’oubli, qui furent redécouverts avec passion au début des années quatre-vingt. Écrivain réfractaire, sulfureux et farouche, c’était aussi un homme de lettres.

Raymond Théodore Barthelmes est né à Paris le 3 mars 1904, d’un père anarchiste et d’une mère flamande. Il grandit de manière un peu rocambolesque dans les quartiers populaires de la capitale (déménagements à la cloche de bois, parents faux-monnayeurs à l’occasion), passe quelques années à Berck-plage dans un pensionnat spécialisé (où il soigne une maladie des os), puis une partie de son adolescence en Belgique occupée, durant la Première Guerre mondiale. De retour à Paris en 1919, il doit arrêter ses études et multiplie les petits métiers jusqu’à son entrée comme aide-comptable à la société de l’Electro-Câble, en 1925. Il y travaillera cinq ans, « actif », « consciencieux » et donnant « entière satisfaction » à ses supérieurs. Mais le 23 août 1930...

 

 

Pour recevoir la suite en pdf et par email :

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.