accueil

 

 

Andreï Kourkov

 

 

Éclectique dans ses goûts, Andreï Kourkov est un auteur russe aux multiples talents. Chanteur, compositeur, journaliste et collectionneur de vieux vinyls, il n’en finit pas de surprendre. Il crée continuellement un décalage où l’absurde devient normal et le sordide comique.

Né à Saint-Pétersbourg en 1961 dans une famille communiste, il vit dès sa petite enfance à Kiev. À 10 ans, il commence une collection de cactus et c'est en apprenant leurs noms latins qu’il lui est venu l'amour des langues étrangères ! Il parle à présent neuf langues, y compris le japonais et le français !

Après avoir brièvement travaillé comme rédacteur en chef d’un magazine destiné aux ingénieurs, il est enrôlé comme gardien de prison à Odessa durant son service militaire. Officiellement il écrivait des rapports, mais en réalité il en profita pour écrire un grand nombre de contes pour enfants. Il travaillera ensuite comme cameraman, puis scénariste.

Son premier roman paraît en 1991 à Kiev, deux semaines avant la chute de l'Union Soviétique.

Deux ans plus tard, il réussit à publier deux romans en Ukraine nouvellement indépendante. Voilà comment il emprunte de l'argent, achète le papier, contrôle l'impression et, bien sûr, assure la diffusion des 75000 exemplaires... Il est allé de kiosque en librairie pour écouler son stock. Il faisait même de la pub dans les bus en disant que c'étaient des best-sellers !

En 1993 Le Monde de Bickford est nominé à Moscou pour le Booker Prize (jury anglais et russe) du meilleur roman russe et pour trois autres prix.

En 1994, La Chanson préférée d’un cosmopolite gagne la compétition littéraire de la société Heinrich Böll.

En 1997, Andreï Kourkov est sélectionné comme un des trois meilleurs scénaristes d’Europe pour son scénario du film de V. Krichtofovitch, L’Ami du défunt, par l’Académie du film européen à Berlin.

Mais c’est son roman Le Pingouin, paru en France en 2000 et traduit dans le monde entier, qui lui apportera enfin le succès qu’il mérite. L’Ukraine d’aujourd’hui est décrite avec humour, scepticisme et désespoir.
En 2001, paraît en France Le Caméléon, une savante description du monde post-soviétique et de ses mafias, de sa corruption et de ses nationalismes qui s’entredéchirent.
Aujourd’hui il partage sa vie entre Londres et Kiev avec sa femme qui est anglaise et ses deux enfants.

Bibliographie
Le Pingouin. Éd. originale Liana Levi, 2000/Seuil points, 2001.
Le Caméléon. Éd. originale Liana Levi, 2001/Seuil Points, 2002.
L’Ami du défunt. Éd. originale Liana Levi, 2002/Seuil points, 2003.
Les Pingouins n’ont jamais froid. Éd. Liana Levi, 2004.
Le Dernier Amour du président. Éd. Liana Levi, 2004.
Laitier de nuit. Éd. Liana Levi, 2010.
Le Jardinier d'Otchakov. Éd. Liana Levi, 2012.

 

Lire une interview exclusive.

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.