accueil

 

 

Amin Maalouf

 

 

 

Amin Maalouf est né à Beyrouth (Liban) en 1949. De langue arabe et de culture française, il écrit pourtant en français. Son père était auteur, professeur et journaliste.

Élève des écoles de Jésuites à Beyrouth, Amin Maalouf étudie la sociologie et les sciences économiques, continuant la longue tradition familiale et se lancera dans le journalisme. Il débute en écrivant divers articles de politique internationale dans les colonnes du quotidien Al-Nahar.

En 1976, alors que la guerre civile déchire son pays, il part pour la France avec son épouse et ses trois enfants, où il devient rédacteur en chef de Jeune Afrique en poursuivant sa carrière de journaliste. Cela l'amène à couvrir de nombreux événements, de la guerre du Vietnam à la révolution iranienne, et à parcourir pour des reportages une soixantaine de pays, soit l'Inde, le Bengladesh, l'Éthiopie, la Somalie, le Kenya, le Yémen et l'Algérie.

En 1985, après le succès des Croisades vues par les arabes, Amin Maalouf renonce au journalisme pour se consacrer entièrement à l'écriture. Il est installé dans une petite maison de pêcheur sur l’île française d’Yeu.

Il est l'auteur de nombreux livres qui ont pour cadre le Moyen Orient, l'Afrique et le monde méditerranéen. Ses romans tentent de jeter un pont entre les mondes orientaux et occidentaux, dont il se réclame simultanément. Il est traduit en plus de 20 langues.

« Quand on a vécu au Liban, la première religion que l'on a, c'est la religion de la coexistence » affirme Amin Maalouf.

 

Amin Maalouf a reçu le prix Prince des Asturies 2010 pour son ode à la diversité et son esprit de tolérance. Il siège depuis juin 2011 à l'Académie française, succédant à l'anthropologue Claude Lévi-Strauss, mort en octobre 2009.

 


Bibliographie
Léon l’Africain. Éd. originale J.C. Lattès, 1986/ Livre de poche, 1987.
Les Croisades vues par les arabes. Éd. originale J.C. Lattès, 1986/ J’ai lu, 1999.
Samarcande. Éd. originale J.C. Lattès, 1988/ Livre de poche, 1989.
Les Jardins de lumière. Éd. originale J.C. Lattès, 1991/ Livre de poche, 1992.
Le Premier Siècle après Béatrice. Éd. originale Grasset, 1992/ Corps 16, 1993/ Livre de poche, 1994.
Le Rocher de Tanios. Éd. originale Grasset, 1993 (prix Goncourt)/ Livre de poche, 1996.
Les Échelles du levant. Éd. originale Grasset, 1996/ Livre de poche, 1998.
Les Identités meurtrières. Éd. originale Grasset, 1998/ Livre de poche, 2001.
Le Périple de Baldassare. Éd. originale Grasset, 2000/ Livre de poche, 2002.
L’Amour de loin. Éd. Grasset, 2001.
Origines. Éd. Grasset, 2004.
Adriana Mater. Éd. Grasset, 2006.
Le Dérèglement du monde. Éd. Grasset, 2009.
Les Désorientés. Éd. Grasset, 2012.

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.