accueil

 

Jean Meckert

photo © Claude Mesplède

 

Jean Meckert (1910-1995), alias Jean Amila, est né le 24 novembre 1910 à Paris. En 1917, son père employé de bureau est fusillé. Traumatisée, sa mère est internée pendant deux ans. Jean Meckert se retrouve alors placé dans un orphelinat et commence à travailler en usine à l'âge de 13 ans.

Après son service militaire, il accumule différents petits boulots : magasinier, mécanicien, employé de garage. Il est mobilisé en 1939, mais son régiment est immobilisé en Suisse. Il écrit alors son premier roman, Les Coups.

En 1942, il quitte son emploi à la Mairie de Paris pour se consacrer à la littérature. Mais ses romans suivants ne trouvent guère de lecteurs. À la demande de Marcel Duhamel, fondateur de la Série Noire, il se tourne vers le roman noir. Pour « faire » américain, Jean Meckert prend le pseudonyme de John Amilanar (lire « ami l'anar »). Mais Duhamel l'abrègera en Amila.

Amila inaugure 21 titres dans la Série Noire. Dans la plupart, les personnages solitaires se révoltent contre la société dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. Ces livres n'appartiennent pas vraiment au genre policier proprement dit, mais ils griffent la politique, la famille et toutes les institutions qui se moquent des faibles et des paumés. Il écrit aussi un peu de science-fiction, des romans pour la jeunesse, du théâtre et travaille pour le cinéma avec Yves Allégret, André Cayatte, Maurice Labro et Georges Lautner.

À la suite d'un voyage à Tahiti en 1971, il dénonce les essais nucléaires. Est-ce ce qui lui vaut d'être tabassé trois ans plus tard ? Rien n'est sûr. Mais partiellement amnésique, Jean Amila décède le 15 mars 1995. Trop longtemps oublié, cet écrivain libertaire traverse toujours les modes et les courants, en témoin crucial de son époque, la révolte en bandoulière.

Bibliographie

  • Les Coups. Éd. Gallimard,1942/ Gallimard Folio,2002.
  • L'Homme au marteau. Éd. Gallimard, 1943.
  • La Lucarne. Éd. Gallimard, 1945.
  • Nous avons les mains rouges. Éd. Gallimard, 1947.
  • La Ville de plomb. Éd. Gallimard, 1949.
  • Nous sommes tous des assassins. Éd. Gallimard, 1952.
  • Justice est faite. Éd. Gallimard, 1954.
  • La Tragédie de Lurs. Éd. Gallimard, 1954.

Sous le pseudonyme de Jean Amila

  • Y'a pas de Bon Dieu! Éd. Gallimard, Collection Carré noir, 1950/1972.
  • Motus! Éd. Gallimard, Collection Carré noir, 1953.
  • La Bonne Tisane. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1955/1998.
  • Sans attendre Godot. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1956.
  • Le Drakkar. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1959.
  • Les Loups dans la bergerie. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1959.
  • Jusqu'à plus soif. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1962/1981.
  • Langes radieux. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1963/1984.
  • La Lune d'Omaha. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1959/1982/1995/2003.
  • Noces de soufre. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1964/1973/1999.
  • Pitié pour les rats. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1964/1997.
  • Les Fous de Hong-Kong. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1969.
  • Le Grillon enragé. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1970.
  • Contest-Flic. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1972/1986.
  • La Nef des dingues. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1972/1998.
  • Terminus Iéna . Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1973.
  • À qui ai-je l'honneur… ? Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1974/1983.
  • Le Pigeon de faubourg. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1981.
  • Le Boucher des Hurlus. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1982/2001.
  • Le Chien de Montargis. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1983.
  • Au Balcon d'Hiroshima. Éd. Gallimard, Collection Série Noire, 1985.
  • Sous la robe erre le noir. Éd. Le Mascaret, Collection Le Mascaret Noir, 1989.

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.