accueil

 

 

Arthur Rimbaud

photo d'Etienne Carjat – 1872 © Bibliothèque Arthur Rimbaud, Charleville-Mézières

 

 

Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud ne consacra que trois ans de sa vie à la littérature (1870-1873). Mais ses poèmes et sa prose, ont eu une influence considérable. On en a fait un fasciste, un communard, un stalinien, un bon bourgeois, un vrai voyou, le parangon des pervers, le héros de la drogue, un aventurier de l'absurde (Albert Camus), le passant considérable (Mallarmé), l'homme aux semelles de vent (Verlaine), un mystique à l'état sauvage (Paul Claudel), un incomparable ferment (Charles Péguy), le génie incarné de la jeunesse (André Breton), le premier poète d'une civilisation non encore apparue (René Char), et mieux ou pire, on en a fait un Dieu ! Par sa vie et son œuvre, celui qui voulait faire du poète un voyant est devenu un véritable mythe, symbolisant l'éternelle révolte de la jeunesse. La poésie devient pour lui un mode de vie, une façon de voir et de sentir le monde...

 

 

Pour recevoir la suite en pdf et par email :

 

 

 


 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.