accueil

 

 

Pierre Sansot

 

 

 

«  L'écriture donne un sens à ma vie et n'en donne pas. Il me faut aussi de l'amour et de la marche. Or écrire, c'est le contraire de marcher. »

 

Né en 1928, universitaire et philosophe, Pierre Sansot enseigne la philosophie et l'anthropologie à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble puis à l'Université Paul-Valéry de Montpellier.En 1973, il publie son premier livre, Poétique de la ville, d'une thèse de doctorat.

Les Gens de peu, édité en 1992, lui vaut l'estime de la critique. Le titre deviendra une expression du langage courant. Mais c'est Du bon usage de la lenteur (1998), qui le fait connaître du grand public.

Pierre Sansot cultive la fantaisie, les plaisirs simples de la vie. Marcheur impénitent, cet écrivain sans épate, a une passion, le rugby, dont il a écrit un livre Le Rugby est une fête. À soixante et onze ans, Pierre Sansot publie son premier roman, Il faudra traverser la vie, un récit aux accents autobiographiques. Son bonheur consiste à observer des paysages. « On a rien à attendre, tout nous est donné. Mes mots n'atteindront jamais à cela. »

Ce philosophe partage sa vie entre l'Isère et le Midi, travaille encore à l'écriture de deux nouveaux ouvrages. Mais ce regard sur la vie, sur le monde, sur les gens « de peu » s'est éteint à Grenoble, en mai 2005.

 

Bibliographie :

•  Poétique de la ville. Éditions Klincksieck, 1973

•  L'Espace et son double. Éditions Champ urbain, 1977.

•  Variations paysagères. Éditions Klincksieck, 1983.

•  La France sensible. Éditions Champ Vallon, 1985 / Petite bibliothèque Payot, 1995.

•  Les Formes sensibles de la vie sociale. Éditions PUF, 1985.

•  Cahiers d'enfance. Éditions Champ Vallon, 1990 / Petite bibliothèque Payot, 1994.

•  Le Rugby est une fête. Éditions Plon, 1991.

•  Les Gens de peu. Éditions PUF. 1992/1994 et 2002.

•  Papiers rêvés, papiers enfuis. Éditions Fata Morgana, 1993.

•  Jardins publics. Éditions Payot, 1994/1995.

•  Les Pilleurs d'ombres. Éditions originale Payot, 1994/Corps 16, 1995.

•  Les Vieux ça ne devrait jamais devenir vieux. Éditions Payot, 1995/2001.

•  Les Pierres songent à nous. Éditions Fata Morgana, 1995.

•  Demander la Lune. Éditions Fata Morgana, 1995.

•  Poétique de la ville. Éditions Armand Colin, 1996.

•  Du bon usage de la lenteur. Éditions originale Payot, 1998/Corps 16, 1999/Rivages, 2000.

•  Chemins au vent. L'art de voyager. Éditions originale Payot, 2000/Rivages, 2002.

Bio-bibliographie écrite par Carole Garcia.

 


 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.