accueil

 

 

Antoine de Saint-Exupéry

Citation portrait © P.G.L

 

 

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900 dans une famille de la haute bourgeoisie. Il partage une enfance heureuse entre cinq frères et sœurs. En 1904, il perd son père. Placé au collège de Sainte-Croix du Mans, il en sort en 1914 pour aller suivre ses études en Suisse. Studieux, il montre en tout du goût pour la poésie et la mécanique, compose de courts poèmes en alexandrin et quelques saynètes, découvre Balzac, Baudelaire et Dostoïevski.

Revenu en France en 1917, Saint-Exupéry va à Paris préparer l’école Navale. Admissible au concours, il échoue à l’oral. Comme il dessine avec facilité, il entre alors à l’école des Beaux Arts dans la section architecture. En décembre 1921, il fait son service militaire à Strasbourg dans l’armée de l’air et obtient son brevet de pilote militaire. Désormais sa carrière est tracée. Il revient à Paris, faute de situation, il pratique divers métiers. C’est alors qu’il se met à écrire. En 1925, il se lie d’amitié avec Jean Prévost et lui remet un récit publié dans la revue Le Navire d’Argent. En septembre 1926, Saint-Exupéry entre chez Latécoère, dirigé par Didier Durat, société qui assure le courrier postal aérien depuis Toulouse jusqu’à Dakar. L’année suivante, il est responsable des premiers longs courriers, devient chef d’aéroplace à Cap Juby, au Maroc espagnol.
 
En 1929, l’écrivain est muté et nommé directeur de l’Aeroposta argentina, compagnie affiliée à l’Aéropostale, pour  étudier la création de nouvelles lignes aériennes du continent sud-américain en compagnie de Jean Mermoz et d’Henri Guillaumet. Saint-Exupéry est responsable de l’ouverture de la ligne de Patagonie. En 1931, il épouse en Argentine Consuelo Suncin, veuve du journaliste Gimez Carillo, et publie Vol de Nuit, ouvrage dont le succès considérable est couronné par le Prix Femina. En 1934, il devient reporter pour Paris-Soir. Attaché à Air France en 1935, il tente de battre le record de Paris-Saigon. Il échoue. L’année suivante, quand la révolution espagnole éclate, il est envoyé par l’Intransigeant sur le front de la Catalogne. En 1937, il rencontre à Madrid Hemingway, Dos Passos, et Henri Jeanson. Le pilote tente, en 1938, de relier New York à la Terre de Feu. Son avion s’écrase au Guatemala. Grièvement blessé, il doit rester de longs mois en convalescence à New York.  En 1939, il publie Terre des Hommes et est promu chevalier de la Légion d’Honneur. En juin 1940, il s’embarque pour New York. Devant la menace de guerre, Saint-Exupéry revient en France pour reprendre du service dans l’armée de la Libération. Mobilisé à Toulouse, il est affecté à l’enseignement technique, puis devient pilote de guerre au groupe 2/33 de grande reconnaissance. Faute d’avoir le droit de combattre en raison de son âge, il insiste pour obtenir plusieurs missions. Le 31 juillet 1944, parti de Birgo en Corse, lors d’un exercice de reconnaissance, son avion s’écrase en Méditerranée.

En 2000, des morceaux de son appareil ont été retrouvés et identifiés en 2004. Ils permettent de savoir que le crash a eu lieu près de l’île du Frioul, au sud du massif des Calanques, entre Cassis et Marseille. Sur les murs du Panthéon de Paris, une inscription honore sa mémoire. 
 
Bibliographie

  • 1926 : L’Aviateur
  • 1928 : Courrier sud
  • 1931 : Vol de Nuit
  • 1938 : Terre des Hommes
  • 1942 : Pilote de guerre
  • 1943 : Lettre à un otage (vivement conseillée!) et Le Petit Prince
  • 1948 : Citadelle, ouvrage posthume

 

Bio-bibliographie écrite par Carole Garcia.

 


 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.