accueil

 

 

La Vie en marge


Éditions Gallimard, collection "Blanche".

 

Un éclair... puis la nuit !
Baudelaire

 

Livre blanc taché de rouge sang, La Vie en marge est un roman d'atmosphère, de neige et de ciel bas, un roman d'hiver façon Breughel. Un roman de crainte et de lumière, de décalage (intérieur/extérieur, présent/passé) où le mystère nimbé d'ouate est peuplé d'intrigues et de secrets qui tournoient légèrement comme le font les flocons de neige tombant sous un réverbère, « comme l'éclatement silencieux, ralenti, constamment renouvelé, uniformément blanc, du bouquet d'un feu d'artifice ».

Dominique Barbéris est un écrivain en marge de l'air du temps, un écrivain subtile qui a son propre mouvement. Son écriture trouble, envoûte, subjugue car elle ressasse toujours le même terreau littéraire avec brio. Dès les premières pages de ce huitième roman, le doute s'installe : ne suis-je pas revenue à l'hôtel Beau rivage, en compagnie de ce passeur de frontière en fuite ? Puis, très vite, en Ville et dans le sombre des Heures, parfois exquises. Et ce fait divers, est-il du même ressort révélateur que dans Quelque chose à cacher ? Enfin, que dire de cette narratrice qui se remémore les rencontres, l'amour, la peur, la perte, le temps et Ce qui s'enfuit… Le lecteur déambule au cœur d'une œuvre d'une unité si profonde qu'elle incarne le pays d'une langue souveraine où une soprano chante une mélodie lumineuse, scandée par les attaques graves et lancinantes d'une contralto pleine de mystère, dans un décor de peintre expressionniste (ici, c'est Delvaux qui peindra la scène finale, dans une gare).

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.