accueil

 

 

Les Barbares

Essai sur la mutation


Éditions Gallimard. Traduit de l'italien par Françoise Brun et Vincent Raynaud. Titre original : I Barbari.

 

La crainte d'être envahi et détruit par des hordes de barbares est vieille comme l'histoire de l'humanité.
Les images de désertification, de parcs saccagés par des nomades et de constructions en ruine
au milieu desquelles paissent des moutons sont récurrentes
dans la littérature de la décadence, de l'Antiquité jusqu'à aujourd'hui.
W. Schivelbusch

 

 

 

Alessandro Baricco avait déjà esquissé, de façon jouissive dans Mr Gwyn, les prémisses d'une réflexion sur les mécanismes en jeu dans la mutation culturelle de notre société. Il poursuit sa recherche dans cet essai passionnant écrit en 2006, essai qui a mis huit ans à nous arriver en traduction française. Sous la forme de chroniques écrites chaque semaine dans La Repubblica, un quotidien italien, Alessandro Baricco s'interroge, sérieusement et non sans humour, sur ces nouveaux « barbares » que l'on accuse avec mépris d'être gouvernés par le grand capital sans jamais essayer de creuser intelligemment le sillon afin de comprendre leur processus, logique, fonctionnement, valeurs, se contentant de dénoncer les dégâts : la surface à la place de la profondeur, la vitesse à la place de la réflexion, la séquence à la place de l'analyse, le surf à la place de l'approfondissement, la communication à la place de l'expression, la multitâche à la place de la spécialisation, le plaisir à la place de l'effort.

Alessandro Baricco ne se pose pas comme professeur mais comme un homme qui, au-delà des poncifs, revisite l'histoire et tente d'apporter quelques suggestions en évitant admirations confites et dépréciations assurées, obligeant le lecteur à dépoussiérer ses évidences, préjugés et vérités. Pour étayer son questionnement, il s'appuie sur des sujets divers : le vin, le foot, le livre, la musique classique et Google. Si vous souhaitez prendre la tangente et entendre les ébauches d'un autre sens à « l'apocalypse » culturelle, suivons-le et regardons de plus près les pistes qu'il nous propose d'explorer. Son étude prête à discussions, polémiques certainement, mais elle a le mérite d'éveiller les consciences.

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.