accueil

 

 

Gabrielle B.

T 1: Le Guerrier aveugle


 

 

Emmanuel Proust Éditions, collection "Trilogies". Scénario de Dominique Robet, dessins et couleurs d'Alain Robet, préface et dossier de Brieg Haslé.

 

Gabrielle, l'intrépide femme corsaire

Alain et Dominique Robet, en véritables passionnés de l'histoire du début du XIX ème siècle, imaginent le destin d'une femme d'exception. Sur fond d'aventures corsaires, ce couple d'auteurs vient de publier le premier tome d'une nouvelle trilogie narrant les exploits, les failles et la vie d'une séduisante aventurière…

Les sagas d'aventures maritimes ont le vent en poupe ! Ce ne sont pas les séries Barbe Rouge de Marc Bourgne et Christian Perrissin (Dargaud), l'Epervier de Patrice Pellerin (Dupuis), le Neptune de Jean-Yves Delitte (Glénat) ou H.M.S. de Roger Seiter et Johannes Roussel (Casterman) qui viendront me contredire… Sur un scénario richement documenté dû à l'imagination de son épouse Dominique, le dessinateur réaliste Alain Robet, déjà auteur du Chevalier, la mort et le diable (scénario de Patrick Cothias, Glénat), publie une nouvelle série aux éditions Emmanuel Proust : Gabrielle B .

 

Sur les côtes de la Manche

Premier tome d'une histoire qui en comptera au moins trois, le Guerrier aveugle nous offre l'occasion de faire la connaissance de Gabrielle, jeune femme corsaire qui œuvre, dans le secret, pour la République en pourchassant les derniers Chouans. En ce XIX ème siècle naissant, sur les côtes de Granville, cette fille d'un capitaine corsaire est chargée d'une mission d'importance : arrêter Cadoudal, l'un des derniers chefs vendéens, et déjouer le complot royaliste qu'il fomente. Se nourrissant des faits véridiques d'une période historique tourmentée, Dominique Robet imagine un récit riche en péripéties où les jeux d'illusions se multiplient au fur et à mesure que son héroïne découvre son propre chemin. « Tout à la fois, confie la jeune scénariste, « Gabrielle B. » est une aventure initiatique, une série d'espionnage, une bande dessinée historique, un récit de corsaires, une belle histoire d'amour et une quête psychologique. C'est aussi une histoire d'honneur. » Entre jeux de hasard et chassés-croisés des masques que portent les protagonistes, passions et destinées humaines nourrissent un récit d'espionnage riche d'interrogations…

 

Une vengeance familiale

Parallèlement à la traque qu'elle mène contre Cadoudal, Gabrielle Baubriand cherche à découvrir l'identité de l'assassin de son père… La jeune femme devra se battre pour ne pas se laisser emporter dans la bourrasque d'une époque en pleine ébullition : celle de la Révolution et des années du Consulat, époque introductive à l'arrivée au pouvoir d'un certain Bonaparte. Mis en scène dans un style réaliste, ce premier opus permet à Alain Robet de partager son goût pour la marine à voile et les anciennes architectures. Reconstituant la cité de Granville en 1803, ressuscitant un cotre corsaire de cette époque-charnière, le dessinateur avoue préférer dessiner les époques passées. «  Cela permet de mieux comprendre le présent , explique-t-il. L'âme humaine ne change pas… Une série de bande dessinée située dans une époque révolue permet de traiter de thèmes actuels tout en les positionnant, de façon plus dépaysantes en termes de décor notamment, dans le passé.  » Avec un élégant souci du vrai détail, Alain et Dominique Robet filent la bulle historique d'une bien jolie manière.

 

De Brieg Haslé, journaliste BD.

De nombreuses chroniques en ligne à lire sur son site Auracan.

Article initialement paru dans « La Lettre de Dargaud » n°82 / Avril 2005.

 

 

Lire le dossier sur Dominique Robet.

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.