accueil

 

 

Victor Hugo

Aux frontières de l'exil


Éditions Daniel Maghen. Scénario d'Esther Gil, illustration de Laurent Paturaud.

 

 

Décidément le spiritisme du grand Totor inspire les créateurs de fiction en cette rentrée 2013 ! Après le magnifique opus d'Hugo Boris (Trois grands fauves, éd. Belfond) qui imagine Victor Hugo (et Danton et Churchill) en prédateur et s'interroge sur ce qu'est un grand homme, où se trouve son exception, voici un superbe roman graphique de Gil et Paturaud qui prennent une autre tangente en s'appuyant sur son exil à Guernesey.

Esther Gil imagine un scénario (qui débute comme celui de Hugo Boris avant de diverger) nourri de véritables séances de table tournante auxquelles s'adonnaient ce père terriblement abattu après la mort par noyade de sa fille Léopoldine. Là où Hugo Boris s'interroge sur la cruauté et le libertinage du grand homme, Esther Gil, toute d'empathie et plus classique, s'intéresse au drame humain mais elle se démarque heureusement très vite des récits traditionnels en inventant une enquête menée par Victor Hugo pour connaître les raisons de la disparition de Léopoldine : accident ou meurtre ?

Le plus beau est à venir : en un clin d'œil impertinent les personnages des œuvres s'invitent dans cette fiction qui s'appuie sur une réalité sociale et historique. Gavroche sauve Hugo des sales pattes de Thénardier, un Vidocq vieilli reprend du service... Derrière le romantisme on sent une étude approfondie mais aussi, et surtout, ce roman graphique séduit grâce à une liberté prise pour faire revivre de façon originale toute une époque, des engagements, une idéologie.

En cela la scénariste est magnifiquement épaulée par les illustrations de Laurent Paturaud qui savent reconstituer, par une large gamme chromatique les ocres, les sépias et les teintes froides, les ambiances de Paris au XIXe, la misère de l'exil sous le ciel chargé de Guernesey. Ce qu'Hugo mettait superbement en mots, Paturaud le peint de façon magistrale et virtuose. Jeux d'ombres et de lumière, jeu de cadrage des différentes planches, finesse des portraits, paysages grandioses, alternance de gros plans et de planches uniques. C'est d'une beauté…!

Pascale Arguedas

 

Lire le dossier sur Gil.

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.