accueil

 

 

La Boucherie des amants


Éditions La Dragonne et Livre de Poche.

 

 

Bien que ce soit dans un autre registre, poétique et non fantastique, ce grand petit livre de Gaetaño Bolán me rappelle celui de Gabriel Báñez, Les Enfants disparaissent. L'un est Chilien, l'autre Argentin. L'un évoque la dictature de Pinochet, l'autre les Folles de Mai. Alors que Báñez affiche satire, mystère, tension et métaphores, Bolán nous enveloppe de douceur, d'humour, d'une fausse naïveté pour condamner avec force les régimes totalitaires.

C'est subtil, fort, profond et plein d'humanité. C'est un chant d'amour contre la barbarie. Tous deux réunissent des enfants qui nous racontent une histoire humaine, sociale, historique et littéraire aboutie. Si Gaetaño Bolán n'est pas traduit c'est qu'il écrivait aussi en français. Pour preuve ce premier roman, magnifique. Ne passez pas à côté de ces fables d'une grande beauté.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.