accueil

 

 

L'Aliéniste


Éditions Pocket

 

 

Tableau fascinant de la mégalopole américaine au seuil de l’époque moderne.

New York, 3 mars 1896, deux heures du matin. John Moore Schuyler, jeune chroniqueur criminel du New York Times, est appelé d’urgence par son vieil ami Laszlo Kreizler. Ce dernier, précurseur brillant de la psychologie — un aliéniste selon le vocabulaire de l’époque —, a découvert le corps horriblement mutilé d’un jeune garçon, qui travaillait dans l’un des bordels sordides des quartiers pauvres de New York. Ce meurtre éveille la curiosité professionnelle de Kreizler, spécialiste des maladies mentales : quel genre d’être humain est capable de commettre de tels crimes et pour quelles raisons ? Les deux amis ouvrent leur enquête, révoltés par l’indifférence des pouvoirs publics. Leur approche révolutionnaire dérange car elle est inhabituelle: afin de devancer ses projets meurtriers, ils tentent de brosser le portrait psychologique de l’assassin, imaginer son enfance, ses troubles. Ils utilisent des méthodes tout à fait inédites à l’époque, telles la dactyloscopie et l’anthropométrie judiciaire. Mais le tueur frappera de nouveau. Alors une course de vitesse s’engage pendant laquelle se confondent chasseur et proie…

Ce roman fait du bien. Bien qu’il suive la trace d’un serial killer, il est mené d’une main de maître. Il aborde le thème déjà largement exploité sous un angle inédit. Un très grand polar que je vous conseille vivement !

Lire un extrait.

Pascale Arguedas

Lire le dossier sur l'auteur.

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.