accueil

 

 

Le Vrai Mystère des champignons


Éditions Payot Lausanne

 

 


C’est grâce à Philippe Jaccottet, Avec André Dhôtel, que j’ai dégusté ce recueil singulier se voulant sans prétention. André Dhôtel y dépose, « en passant », des idées qui n’ont d’autres points de départ que des constatations établies par des savants. Si vous pensez qu’après lecture vous allez enfin vous y retrouvez dans la reconnaissance des champignons détrompez-vous ! André Dhôtel, au demeurant fort savant en mycologie, détourne habilement la science pour la supplanter de sa délicieuse poésie. Sa « rhétorique fabuleuse » se décline en trois chapitres : Les Champignons qui n’existent pas, Les Champignons qui existent et Les Champignons miraculeux. Mais « avant d’étudier les champignons, il faut méditer quelques bons traités sur les pèlerinages. Contrairement à ce que l’on croit, un pèlerinage est un voyage où l’on ne se propose pas un but, mais une absence de but. Le pèlerin se rend dans un lieu avec la conviction qu’un tel lieu est en dehors de tous les lieux et de tous les buts. Dès qu’il a placé le premier pas sur la route, il sait déjà qu’il se perd dans le monde, et qu’à mesure qu’il avancera il se perdra de mieux en mieux. Une science subtile de l’égarement illuminera les plus humbles choses. Ainsi se définirait justement la mycologie, pour le grand désarroi de l’ignorant que nous sommes. » Ainsi débute ce petit ouvrage vagabond qui se singularise par un art poétique qui est aussi un art de vivre.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.