accueil

 

 

Le Petit Livre clair


Éditions Deyrolle & Théodore Balmoral

 


« Voici un livre qu’on pourra lire quand on aura absolument rien à faire, et qu’il pleuvra dehors sur les sentiers » nous conseille André Dhôtel en présentation. C’est son premier ouvrage qui parut la première fois en 1928 chez un petit éditeur lillois. André Dhôtel est jeune, à peine vingt-huit ans et ce drôle de petit livre vagabonde du côté de la poésie inspirée de Rimbaud dont il s’est tant nourri (et sur lequel il écrira) et de l’école buissonnière qui nous égare heureusement. L’histoire est simple : Jean François aime Cillaé qui refuse le mariage « ou bien quand on fera des échelles qui conduiront à la lune ». Elle jette sans le savoir le cœur de Jean François dans la rivière où les pluies jouent de la guitare. Il mène un grand deuil au pays de la solitude, au cœur de la grande lumière attentive de la nuit. Les histoires tristes, André Dhôtel préfère les finir « au-delà d’une mort imaginaire et charmante » avec le repentir d’avoir trop pleuré.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.