accueil

 

 

Mes saisons en enfer, Cinq voyages cauchemardesques


Traduit de l’anglais (États-Unis) par David Fauquemberg. Titre original : Travels with Myself and Another, Five Journeys to Hell. Préface de Marc Kravetz. Éditions du Sonneur.

 

 

« Depuis l’âge de quatorze ans, où j’ai décidé d’annoncer par courrier au célèbre Carl Sandburg que je le considérais comme un poète talentueux, j’ai toujours envoyé une lettre d’éloge et de remerciements à ceux dont les écrits, quelle qu’en soit la nature, me procure l’excitation d’une compréhension nouvelle. Simple geste de politesse, rien de plus : nous disons merci à longueur de temps, sans le penser – pourquoi ne pas dire merci quand on est vraiment reconnaissant ? » M.G.

J’aimerais tant à mon tour remercier Martha Gellhorn (1908 – 1998) pour ce livre formidable qu’elle a écrit sur la fin de sa vie, en 1978. Un livre où elle se souvient, de manière sélective, de « cinq voyages cauchemardesques » qu’elle fit autour du monde. Certains pour le travail (c’était une illustre correspondante de guerre américaine), d’autres pour le plaisir. De Chine, de la mer des Caraïbes, de l’Afrique, de la Russie et d’Israël, elle a ramené un bouquet fleuri de rencontres, d’anecdotes, de drames qu’elle relate dans une forme truculente, à la fois critique et humoristique, non dépourvue d’autodérision. Soulignons la qualité de travail du traducteur David Fauquemberg et l’éclairante préface de Marc Kravetz (ancien grand reporter à Libération, prix Albert Londres) qui permettent au lecteur de profiter dans les meilleures conditions de cette lecture.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.