accueil

 

 

Colline


Éditions Grasset, collection "Les Cahiers rouges".

 

 

Aux Bastides Blanches, pas loin de Manosque, à mi-chemin entre la plaine où ronfle la vie tumultueuse des batteuses à vapeur et le grand désert lavandier, le vent bourdonne dans les platanes d’un débris de hameau où quatre maisons fleuries d’orchis jusque sous les tuiles émergent des blés drus et hauts. C’est entre les collines, là où la chair de la terre se plie en bourrelets gras, que vivent douze personnes, deux ménages, plus Gagou, l'innocent qui fait le mauvais compte. Le vieux Janet ayant regardé et écouté la nature durant quatre-vingts ans, a appris beaucoup de choses et connaît sans doute des secrets. Maintenant paralysé et couché près de l'âtre à attendre la fin comme une souche morte, sa tête est malade, « il déparle », dit des « méchantises » et saoule son entourage. Mais ce qu'il dit finit par faire peur et un tas de saloperies va leur tomber sur le poil car ils constatent qu’à chaque apparition du chat noir, s’en est suivi, dans les deux jours, une colère de la terre : le tremblement de 1907, l’orage de la Saint-Pancrace, la foudre qui tua le père Maurras. Force est de reconnaître que les malheurs se remettent à pleuvoir sur les Bastides : la fontaine tarit, une fillette tombe malade, une dispute éclate, un incendie fait des ravages. Le responsable doit être ce vieux sorcier. Il faut le tuer s’ils veulent sauver les Bastides, vivre, à moins que...  

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.