accueil

 

 

L'Université de Rebibbia


Éditions Attila/Le Tripode. Traduit de l'italien par Nathalie Castagné. Titre original : L'università di Rebibbia.

 

 

"L'Université de Rebibbia est le récit du séjour que fit Goliarda Sapienza dans une prison en 1980. Moment critique dans la vie de l'auteur : après s'être consacrée de 1967 à 1976 à l'écriture du monumental roman L'Art de la joie et avoir fait face à un refus général des éditeurs italiens, c'est une femme moralement épuisée qui intègre l'univers carcéral de Rebibbia, la plus grande prison de femmes du pays. Pour un vol de bijoux qu'il est difficile d'interpréter : aveu de dénuement ? Acte de désespoir ? N'importe. Comme un pied de nez fait au destin, Goliarda va transformer cette expérience de l'enfermement en un moment de liberté, une leçon de vie. Elle, l'intellectuelle, la femme mûre, redécouvre en prison — auprès de prostituées, de voleuses, de junkies et de jeunes révolutionnaires — ce qui l'a guidée et sauvée toute sa vie durant : le désir éperdu du monde."

Au lieu de succomber au désespoir dans cet univers concentrationnaire qui "révèle la maladie du corps social", Goliarda Sapienza transforme sa réclusion en une école de rébellion spirituelle. Son esprit en perpétuelle ébullition plonge dans ce qu'elle appelle "un grand chaudron de personnalités, de destins et de déviations", ce qui nous vaut une magnifique palette de portraits. Cette femme pleine de force et de ressources finira par trouver une raison de vivre et une rédemption provisoire car dans cette "université", elle a appris... la liberté !

Pascale Arguedas

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.