accueil

 

 

Les Eaux étroites


Éditions José Corti

 

 

Livre singulier et charnière dans l’œuvre de Julien Gracq, ce court roman, écrit une fois le versant romanesque achevé, est l’un des premiers fragments consigné dans les carnets de ce marcheur rêveur qui les réunira plus tard dans d’autres volumes, évinçant hélas ces Eaux étroites qui ne pouvaient s’y glisser par manque de cohésion. De fait, ce discret poème narratif d’une soixantaine de pages a été tenu à l’écart de la curiosité des lecteurs alors qu’il est l’un des chefs-d’œuvre de Julien Gracq. « Ainsi découvre-t-on, en ce mince volume — le plus transparent, le plus léger qu’ait écrit Julien Gracq, dont l’eurythmie exerce aussitôt un charme sur le lecteur —, à la fois un livre du "je" et des lieux, une rétrospection, un itinéraire où se mêlent une théorie de la rêverie et une poétique de la lecture (…). » Claude Dourguin, in Œuvres complètes de Julien Gracq, La Pléiade, T2, p.1459

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.