accueil

 

 

Le Prince foudroyé


Éditions Livre de poche

 

Toute ma vie, j’ai eu besoin de penser peinture, de voir des tableaux,
de faire de la peinture pour m’aider à vivre,
me libérer de toutes les impressions, toutes les sensations,
toutes les inquiétudes auxquelles
je n’ai jamais trouvé d’autres issues que la peinture.
Nicolas de Staël

 

 

« Il est ce peintre fou de peinture, cet absolutiste-né prêt à tous les sacrifices. Ses empâtements, ses coups de brosse, ses brusques générosités sur la toile traduisaient le chaos des mortels et luttaient désespérément pour faire contrepoids au monde. Il y avait toutes les strates de sa mémoire, offertes et aussitôt, tout un refoulé à nu. »

Formidable biographie de Nicolas de Staël signée Laurent Greilsamer, journaliste au Monde, qui reçut le Grand Prix des lectrices de Elle et le Prix de l’essai de la Société des gens de Lettres en 1999. Formidable car documentée, fouillée tout en étant fluide, vivante et passionnante, superbement incarnée, habitée par la grâce de ce peintre bohème au caractère entier, passionné, violent, qui se donna la mort, à quarante-et-un ans, laissant plus de mille tableaux, autant de dessins, et l’énigme d’une vie menée au galop.

Insolent et généreux, Nicolas de Staël (1914-1955) débordait d’exaltation et de colère. Chevalier mélancolique aux rires d’enfant et au physique de funambule, il détenait une part de mysticisme, une tendresse, une âpreté, une lucidité comme une blessure. Nomade, éternel instable, il se présentait comme un étrange mélange d’aristocrate russe désargenté, de rapin orgueilleux, d’amoureux de l’amitié.

Sur trois cent pages, nous le suivons pas à pas, depuis…

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.