accueil

 

 

Du vent


Éditions Belfond

 

 

Et peut-être le vent qui,
sans conscience ni remords,
disperse de par le vaste monde
les dérisoires illusions des hommes.

 

 

Il y a des pisse-copies qui brouillent le paysage et il y a les « scribouillards » perfectionnistes que l’on attend impatiemment. Cela fait six ans que Xavier Hanotte nous fait poireauter. Enfin, un nouveau livre paraît : Du Vent ! On ne sait ce qui nous attend mais d’avance on sourit.

Xavier Hanotte, élu en 2014 à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, appartient à la petite famille d’écrivains brillants dans le répertoire du réalisme magique. Habitué aux jeux de miroirs, aux doubles et aux fantômes, aux différents plans de narration et d’époque, le lecteur, déjà conquis aussi par son humour british et sa prose somptueuse, aura la surprise d’un nouveau pas franchi. Jusqu’à présent les frontières étaient délicieusement poreuses mais cette fois-ci elles le sont toujours jusqu’à… ce que le miroir soit traversé !

De première guerre mondiale (si présente dans son œuvre – Derrière la colline, Wilfried Owen, etc.) il n’en sera pas question, ou si peu, juste une phrase au passage, comme s’il ne pouvait s’en priver : « À chacun de ses voyages, il s’était fait un jeu de repérer, entre Nord et Somme, les taches claires des petits cimetières britanniques semés dans les champs ».

Outre le complice clin d’œil à ses lecteurs, Du vent est un roman échevelé, drôle et grave, un roman gigogne qui contient trois livres enchâssés et trois histoires qui officient dans des registres et tons distincts : le roman d’espionnage, trivial, des années soixante, « incohérences comprises, avec un réalisme de façade qui décrédibiliserait presque le propos » ; le roman historique qui rappelle Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar ; le roman littéraire. À cela ajoutez deux époques — contemporaine, l’Antiquité romaine — et une multitude de lieux : Bruxelles, Paris, la Sicile et une ville imaginaire qui ressemblerait à Ostende. Laissez le vent secouer le tout et débrouillez-vous pour surfer sur la vague supra-littéraire de ce drôle de Belge au talent fou, qui surprend toujours et procure un incroyable plaisir de lecture !

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.