accueil

 

 

Demian


Traduit de l'allemand par Denise Riboni et Bernadette Burn. Éditions Livre de poche. Titre original : Demian Die Geschichte von Emil Sinclairs Jugend.

Rien ne coûte plus à l’homme
que de suivre le chemin
qui mène à lui-même.

 

« La vie de chaque homme est un chemin vers soi-même, l’essai d’un chemin, l’esquisse d’un sentier. Personne n’est jamais parvenu à être entièrement lui-même ; chacun, cependant, tend à le devenir, l’un dans l’obscurité, l’autre dans plus de lumière, chacun comme il le peut. Chacun porte en soi, jusqu’à sa fin, les restes de sa naissance, les dépouilles, les membranes d’un monde primitif. Beaucoup ne deviennent jamais des hommes, mais demeurent des grenouilles, lézards ou fourmis. Tel n’est humain que dans sa partie supérieure, et poisson en bas. Mais chacun de nous est un essai de la nature, dont le but est l’homme. A nous tous, les origines, les mères sont communes. Tous, nous sortons du même sein, mais chacun de nous tend à émerger des ténèbres et aspire au but qui lui est propre. Nous pouvons nous comprendre les uns les autres, mais personne n’est expliqué que par soi-même. »

Œuvre « magique » selon Maurice Blanchot, car placée sous le sceau du rêve, Demian, Histoire de la jeunesse est le premier opus d'une trilogie (Demian, 1919 ; Siddartha, 1922 ; Le Loup des steppes, 1927) offrant autant de variations sur le thème de l'étranger qui ne doit pas craindre de se séparer de la société, de « vivre en dehors ». Ce superbe roman de l'adolescence a été écrit en trois semaines en 1917, publié après-guerre en 1919, sous le pseudonyme d’Emil Sinclair, principal antagoniste de l'histoire, alter ego de l'auteur et accessoirement l'ami de Hölderlin. Cet ouvrage fut admiré par Thomas Mann qui y voyait un grand roman éducatif dans la lignée de Goethe et connut un succès étonnant auprès de la jeunesse allemande d’après guerre. A cette trilogie n'oublions pas Narcisse et Goldmund (1930) qui s'inscrit dans la continuité et la lignée de ces fameux romans d'initiation d'Hermann Hesse.

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.