accueil

 

 

33 Newport Street

Autobiographie d'un intellectuel issu des classes populaires anglaises


Éditions Points, collection "Essais". Traduit de l’anglais par Christiane et Claude Grignon. Titre original : A Local Habitation.

 

 

« Nous n’avions pratiquement pas de curiosité en dehors de nous-mêmes, pour d’autres vies, d’autres intérêts, d’autres inquiétudes. Ce n’était ni de l’égoïsme inné ni de l’autocontemplation, c’étaient les conditions mêmes de nos vies, leur cadre sous-jacent, tels qu’ils nous étaient imposés par la rigueur avec laquelle notre mère devait agir. »

Publié en Angleterre en 1988, au Seuil en 1991, chez Points en 2013, cette œuvre de Richard Hoggart se lit comme un roman où s'entremêlent autobiographie et analyse sociologique. L’auteur de La Culture du pauvre — paru au Royaume-Uni en 1957, devenu un classique de la sociologie des classes et des cultures populaires/publié par Pierre Bourdieu chez Minuit en 1970 — entreprend de raconter sa propre histoire tout en cherchant à comprendre ce qui l’a rendue possible. Il évoque son enfance, la constante vigilance que signifie l'appartenance à la classe ouvrière, l'énergie dépensée à être « respectable », l'irritabilité devant tout soupçon de condescendance, mais aussi et surtout comment il a réussi à sortir de son milieu grâce à l’école, sans rien renier de ses origines ni de sa trajectoire et de sa réussite.

Doté d'une brillante intelligence, d'une fine capacité d'auto-analyse et d'un véritable talent d'écrivain, Richard Hoggart est passionnant !

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.