accueil

 

 

Ôe Kenzaburô, L'écrivain par lui-même


Entretiens avec Ozaki Mariko. Editions Philippe Picquier. Traduit du japonais par Corinne Quentin. Titre original : Ôe Kenzaburô sakka jishin o kataru.

 

 

Si on considère qu'un romancier possède un sens particulier qui le différencie des autres individus, je dirais que c'est sa faculté à dégager, même d'un hasard sans la moindre importance, une idée qui lui permettra de mettre en forme le roman qu'il a envie d'écrire à ce moment-là. La faculté de pressentir l'intérêt de cette occasion et, même si cela comporte un certain degré d'incertitude, de persister dans cette idée et, à partir de là, d'imaginer toutes sortes de développements, c'est peut-être cela le génie de l'écrivain.

Ô. K.

 

 

Analyser cinquante années d'écriture et de vie intellectuelle est un travail difficile que Ôe Kenzaburô effectue avec humilité, sincérité et perspicacité, dans cette série d'entretiens accordés à la journaliste et critique littéraire japonaise Ozaki Mariko. Quatre cent pages passionnantes grâce à la mémoire impressionnante du prix Nobel 1994 ainsi qu'à la pertinence des questions de cette lectrice professionnelle qui connaît parfaitement son œuvre !

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.