accueil

 

 

Trois Villes saintes


Éditions Gallimard

 

 

Employé par l'Institut d'Amérique Latine en 1967, JMG Le Clézio se prit de profonde passion pour cette région et pour les Indiens. Cette expérience impressionna fortement son œuvre et modifia sa vision du monde. Pendant quatre ans, de 1970 à 1974, il partagea la vie des Emberas et Waunanas, au cœur de la jungle panaméenne. Expérience humaine, culturelle et mystique d'une valeur irremplaçable, cette aventure contribua à forger un autre homme, un autre écrivain, apaisé, épanoui. Dès lors, il fut à la recherche d'une cohérence, d'un équilibre philosophique car la rencontre avec l'histoire primitive du Mexique, celle d'avant l'engloutissement conquistador, le révulse. Il s'est rendu au cœur du pays, là où vivent encore les Huichols, a appris les langues locales, a découvert les textes sacrés. Sachant le contexte, le lecteur situera mieux ce recueil de trois textes publié en 1980, en même temps que Désert, juste avant La Ronde et autres faits divers. JMG Le Clézio y évoque Les Séparés, un groupe maya ayant refusé l'intégration, et leurs villes saintes à l'est du Yucatan (péninsule nord du Mexique).

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique par email :

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.