accueil

 

 

Chère Brigande


Éditions Sabine Wespieser

 

 

Comme elle l’avait magnifiquement fait pour Victor Dojlida, Michèle Lesbre sort de l’ombre Marion du Faouët, déjà croisée dans Le Canapé rouge en compagnie d’Olympe de Gouges. Attirée par ces êtres indomptables et imparfaits aux destins tragiques, Michèle Lesbre ressuscite les blessures que laisse l’Histoire, s’empare de leurs combats illusoires qui offrent une force de vie, la nourrissent, la construisent et la renvoient, en écho, à ses propres engagements.

Victor était en colère, Marion éprise de justice et de liberté. Cette Robin des bois bretonne qui préféra l’amour, les chevauchées folles et joyeuses à la soumission et à la misère, est une figure féminine de la sédition qui, au nom d’un idéal égalitaire, y laissa sa peau.

«…je vais te chercher là où tu as vécu, sur les routes que tu as sillonnées avec tes compagnons, dans la bataille que tu avais décidé de mener contre leur misère et la tienne. » Croyant en la mémoire des lieux, Michèle Lesbre prend la route, voyage à rebours dans le temps, l’universel et l’intime, et se livre plus que jamais dans cette lettre fictive de quatre-vingt pages.

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.