accueil

 

 

Le Canapé rouge


Éditions Sabine Wespieser

 

 

Avec une infinie douceur, la plume ensorceleuse de Michèle Lesbre nous convie à un étrange et lumineux voyage au cœur de la vie et du désir. Dérivant entre rêves nomades et quête de l’inaccessible vérité des choses, la narratrice, Anne, entreprend un voyage en Russie pour retrouver Gil, un vieil amour qui incarne tous les autres. Ce voyage à bord du transsibérien — prétexte inconscient pour faire émerger de la nébuleuse tant d’années évaporées qui détiennent les instants où tout a commencé — est un retour à l’essentiel qui prendra doucement le pas sur des retrouvailles qui finalement n’auront pas lieu. À l’origine de ce voyage dans le voyage, Clémence Barrot, une vieille dame mystérieuse, veuve trop jeune, ancienne modiste et nouvelle voisine parisienne. Installée dans son Canapé rouge, elle a partagé avec Anne des lectures choisies dans une complicité rieuse. Les vies trépidantes d’Olympe de Gouges et de Milena Jesenská, ces femmes engagées et amoureuses, brûlantes de résistance et de passion, les entraîne toutes deux dans des contrées lointaines, intimes et bouleversantes. Comme avalée par un courant invisible, enivrée par le rythme, le halètement et les soupirs du train, Anne est toute occupée par Clémence qui occupe ses pensées. Leurs confidences les rapprocheront par-delà la vie, au-delà de la mort, là où le silence ne les inquiète pas.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.