accueil

 

 

Victor Dojlida, une vie dans l'ombre


Éditions Sabine Wespieser

 

 

Michèle Lesbre rend hommage à cet homme qu'elle a rencontré en 1989 à sa sortie de prison et qu’elle a suivi jusqu’à son décès en 1997. C’est en lisant le journal qu’elle le découvre pour la première fois. Habitée depuis son enfance par le devoir de mémoire, le défi à l’usure du temps et à l’oubli, ce destin de rebelle arrogant et déterminé, sa superbe insolence à ne jamais abandonner, la touche profondément. Elle lui écrit. Ils se donnent rendez-vous. Chez elle, dans un café, et avec son autorisation, elle enregistre les discussions qu’ils ont tenues pendant des années. Trois ans après son décès, elle éprouve avec force le besoin d’évoquer cette rencontre afin de « rendre hommage à son inextinguible et légitime colère ». Cette rencontre importante a donné un sens tout particulier à l’écriture de Michèle Lesbre.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.