accueil

 

 

Le Christ s'est arrêté à Éboli


Éditions Folio. Traduit de l'italien par Jeanne Modigliani. Titre original : Cristo si è fermato a Eboli.

 

 

Carlo Levi (1902-1975), turinois d'origine juive, médecin, peintre était très engagé contre le fascisme. Il a fondé en 1930 le mouvement Justice et Liberté qui lui valut une première arrestation en 1934. En 1935, il fut condamné à trois années de confino (résidence surveillée) en Lucanie – l'actuelle région de Basilicate, dans le sud de la botte. Séjour qui ne dura qu'un an car Levi fut libéré en 1936, à l'occasion de la proclamation de l'Empire (campagne d'Abyssinie). Ce livre, écrit en six mois dans les années 1943-1944, alors que Levi était l'un des chefs de la Résistance florentine, est le récit autobiographique de son exil forcé. Profondément vivant et humain, il fit beaucoup de bruit à sa sortie en 1945 et figure encore aujourd'hui comme un document majeur en Italie et dans les trente-sept pays où il a été traduit. Une adaptation cinématographique franco-italienne a même été réalisée en 1979 par Francesco Rosi, avec Gian Maria Volontè dans le rôle principal.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.