accueil

 

 

Chasses furtives


Éditions Passiflore, collection "Itinéraire".

 

Et loin de moi je savais bien me retrouver
Ensoleillé dans les cordages d'un poème
René Guy Cadou

 

Jean est un orphelin déraciné, un sauvage ascendant solitaire. Il fuit Bordeaux et le commerce des hommes depuis la perte de son grand-père, se ressource au plus près des paysages, des oiseaux, des atmosphères sereines. À pas lents, ils marchent avec son chien dans les prairies humides et marécageuses qui bordent l'Adour, dans la montagne basque puis la forêt des Landes (le tout se situe en bas, à gauche, sur une carte de France). Tremblement de la lumière dans les aubes claires, nonchalance des arbres dans les matins blancs, frémissement de l'air, grouillement de bruits, clapotis, chuchotis, odeurs de la terre, couleur de fruits. Les images se lèvent dans de belles métaphores : « Le marais, comme une immense tisane glacée, exhalait ses aromates nocturnes. »

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.