accueil

 

 

Ainadamar

La Fontaine aux larmes


Éditions Sabine Wespieser


À Federico Garcia Lorca

On le vit avançant parmi les fusils,
sur une longue rue,
atteindre la fraîche campagne
encore tout étoilée du petit jour.
Ils ont tué Federico
alors que l’aube poignait.
Le peloton des bourreaux n’osa le regarder en face.
Tous fermèrent les yeux,
Dieu lui-même n’aurait pu t’épargner ! dirent-ils.
Federico s’effondra, mort,
- sang au front, plomb dans le ventre -
-… c’est à Grenade, qu’eut lieu le crime, sachez-le
- pauvre Grenade -, dans sa Grenade… 

Antonio Machado

 

« Quatre silhouettes blanches s’éloignent dans le faisceau des phares, en direction du vieil olivier. Plusieurs fusils les suivent dans l’ombre. Quatre corps s’effondrent dans la lumière laiteuse des feux de route. Les premiers lambeaux rouges du petit jour apparaissent dans la campagne fraîche, à jamais veinée de sang. On perçoit le vent par-dessus le vent, le silence par-dessus le silence. » 

Ouvrant la fosse où reposent, depuis un mois après le début de la guerre civile espagnole, les corps sommairement exécutés de ceux qui symbolisaient la haine du fascisme pour leur implication dans le renouveau républicain — celui de l’artiste (Federico Garcia Lorca), de l’enseignant (un instituteur public), de militants anarchistes (deux ouvriers, l’un plombier et l’autre agricole) — Serge Mestre remonte le temps et suit les sept dernières années de leurs courtes et dissemblables vies.

[...]

Ni historique, ni biographique, Ainadamar, La Fontaine aux larmes est un magnifique roman qui donne une chair aux événements, restituant une ambiance, des émotions, des couleurs. C’est un Chant profond de l’Andalousie et un bel hommage à Lorca. Miracle du rythme, prose inventive et joyeuse, sensuelle et poétique. Bouillonnement des sentiments, de la souffrance, du courage et de la rage, de l’amour déchirant, et, de la mort…

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.