accueil

 

 

Un fond de vérité


Éditions Mirobole, traduit du polonais par Kamil Barbarski. Titre original : Ziarno prawdy.

 

Je ne suis plus une lectrice assidue de roman policier. Mais, sur conseil et de temps en temps, je n'hésite pas à renouer avec le genre, d'un plaisir évident. Ce polar polak, gentiment "imposé" par une amie bibliothécaire (tombée amoureuse de son flic de papier !), est absolument captivant. D'une part, parce qu'il est habilement construit et mené, sur un rythme haletant, enchâssant intelligemment fausses trappes, impasses et faux semblants, d'autre part parce qu'il visite l'Histoire sous un prisme étonnant, avec beaucoup d'humour, et, probablement, Un fond de vérité

Le procureur de Varsovie, Teodore Szacki, a enfin du pain sur la planche. Il s'ennuyait depuis son divorce et sa nouvelle affectation dans une ville où rien ne se passe. Il doit mener une enquête, dans une ville épiscopale au passé antisémite, sur le meurtre d'une militante associative réputée, ayant été égorgée avec un couteau juif destiné à l'abattage rituel des animaux. Certains pensent que le meurtre rituel n'est qu'une légende antisémite. D'autres que dans chaque légende, il y a un fond de vérité. Un vieux proverbe juif dit, quant à lui, qu'une demi-vérité c'est un mensonge entier.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.