accueil

 

 

Pastorale américaine


Traduit de l’anglais (États-Unis) par Josée Kamoun. Éditions Folio. Titre original : American Pastoral.

 

Prix Pulitzer et prix du Meilleur Livre étranger en 2000, adapté à l’écran en 2016 par Ewan McGregor, Pastorale américaine est le premier tome de la fameuse trilogie américaine (Pastorale américaine (1997), J’ai épousé un communiste (1999), La Tache (2002)). Philip Roth y raconte à travers l’histoire d’une famille — et celle d’un homme parfait qui met au monde un enfant que le gouffre des générations l’empêchera toujours de comprendre — « la vraie merde de la folie américaine » et nous fait découvrir « la vraie Amérique, celle du chaos et de la fange ».

Dans les années soixante, une aspiration profonde naquit : le rêve américain. Plus précisément, la pastorale américaine qui est le rêve de tout un chacun, celui d'une vie aboutie, gratifiante et sereine. Une existence bucolique toute de calme, d'ordre, d'optimisme et de réussite alors qu'à l'horizon la folie collective menace. Ce roman de l’innocence perdue et du rêve fracassé raconte tout ce qui s'est dressé pour faire obstacle à la réalisation de cette pastorale car les années soixante furent chargées de rage, d'exhibitionnisme, de nouveauté, de spectacle et de tragédie. Ce fut une éruption de crises : assassinat de John Kennedy, l’escalade dans la guerre du Vietnam, les émeutes raciales, la mondialisation, la folie furieuse d’un pays contestataire.

Roth met en scène un homme pris au piège et démonte le mécanisme pour en comprendre la nature. Son héros, Seymour Levov, dit le Suédois, athlète de légende à la fac, est un père de famille exemplaire, grand travailleur, héritier de l'entreprise paternelle de fabrique de gants à Newark (New Jersey). Il connaît l'ère de la prospérité dans l'Amérique triomphante de l'après-guerre. Mais tout ce qu'il aime vole en éclats quand le pays se déchaîne. Ni puritain ni bourgeois conventionnel, c'est un vrai Américain, autrement dit un juif-polonais-oxonien. Il y a en lui un vieux fond de dignité européenne qu'il défend contre une époque misérable. Jusqu'à la catastrophe imprévue, le grain de sable qui fait tout vaciller.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.