accueil

 

 

La Salamandre


Éditions Gallimard, collection "Blanche".

 

 

Catherine a 46 ans. Célibataire, casanière, elle trouve dans son activité professionnelle un dérivatif aux frustrations d'une existence inaccomplie. Un jour, une amie l'invite à venir passer ses vacances chez elle, au Brésil. Elle part, sans savoir que ce voyage lui réserve une terrible rencontre avec elle-même. À Recife, elle découvre un pays qui l'agresse chaque jour avec plus de violence. Un jeune Brésilien, Gil, l'accoste un matin sur la plage. C'est un gigolo. Catherine en a conscience. Elle se laisse aller à en tomber amoureuse, au point de décider de vendre tout ce qu'elle possède en France pour revenir vivre avec lui, faisant fi des avertissements de ses amis. Catherine, personnage moralement étriqué et physiquement insignifiant, va être peu à peu transfigurée par son refus d'accepter ses divisions. Car la vie nouvelle qui s'ouvre à elle, pour misérable et tragique qu'elle puisse paraître, ressemble aussi au bonheur.

Jean-Christophe Ruffin décrit le Brésil comme le lieu exemplaire de toutes les divisions : entre nord et sud, riches et pauvres, blancs et noirs, hommes et femmes. Le roman ne se veut pas une réflexion sur les rapports de l'Occident avec le tiers-monde. Le style vif et précis de Rufin fait de cette histoire simple une parabole inoubliable. Elle est dure mais reste avant tout une belle histoire d'amour. C'est aussi, et peut-être surtout, une réflexion sur la nécessité d'avoir quelqu'un à aimer. C'est un don dans les deux sens du terme : une offrande et un talent. Certains en sont capables, d'autre non. Pourtant, au-delà de l'aspect métaphorique, c'est surtout ce portrait de maîtresse ardente jusqu'au sacrifice que l'on retient. « Mon héroïne précise Jean-Christophe Rufin, s'en montre capable à un point rare, qui à la fois la ravage et la rend heureuse. Au fond, c'est une tragédie optimiste. » La Salamandre est un beau livre aux accents lyriques sur les heures de la vie d'une femme dont la raison et le destin se perdent dans la folie du bout du monde.

Carole Garcia

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.