accueil

 

 

Monsieur Pinget saisit le râteau et traverse le potager


Éditions Phi.

 

Puis soudain j’ai pensé que la phrase Je pense à toi est une phrase inouïe.
Puisque c’est une phrase qui reste valable encore après la mort.
Puisque cette pensée-là, en quelque sorte, ne s’éteint pas.
Pas si vite.

 

Ce sixième opus du Murmure du monde porte un titre aussi adorablement drôle que pertinent car — comme l’avait dit Samuel Beckett de Robert Pinget — Lambert Schlechter c’est de l’orfèvrerie : son atout majeur est moins la fantaisie que la précision. Pour le lecteur, un véritable travail de déchiffrage s’accompagne d’une indispensable écoute sensible. Cette paradoxale activité de concentration rêveuse, que Lambert Schlechter requiert, me ravit.

Lambert Schlechter a vécu récemment deux grandes douleurs personnelles : perte de l’amour, tardif et inattendu mais exponentiel, d’une jeune femme qui l’a effacé de sa vie. Disparition de sa maison dans un incendie, et, surtout, de sa bibliothèque. Toute une vie intellectuelle partie en fumée. Les livres amis s’offrent, se rachètent, les étagères se remplissent doucement, bien sûr, mais quid des cahiers, carnets, de son Journal tenu depuis l’adolescence, de ces « milliers de milliers de pages détruites à jamais par le Feu » ?

Diamantaire du fragment élégiaque, Lambert Schlechter est à l’écoute du monde qui n’en finit pas de l’interroger. Ce grand lecteur, amoureux de Montaigne, formidable érudit-poète-philosophe-humaniste-polyglotte-voyageur se confie : « Mes pensées, presque toutes, ne sont qu’amorce de pensée. C’est plus tard & plus loin que je me mettrai pour de bon à penser. Je ne suis qu’un pensateur. »

 

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.