accueil

 

 

Caspar Friedrich Strasse


Éditions Zulma

 

 

Berlin. Le mur est tombé. Né en 1945 sous les ruines de l’Allemagne de l'Est, un poète inaugure une nouvelle rue qui portera le nom du peintre romantique Caspar David Friedrich. Dans cette ville où tout est à reconstruire, où tout se bâtit dans l’urgence d’aplanir les ornières tracées par l’énormité de l’Histoire, des liens inextricables se tissent entre le passé et le présent, entre la vie intime et l’examen de conscience collective. Le discours, inspiré par l’oeuvre picturale, glisse naturellement dans la confession d’une vie bouleversée par les déchirements de l’histoire.

 

 

Pour recevoir la suite de la chronique (et non le livre) en pdf et par email :

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.