accueil

 

 

Le Journal d'Helga


Éditions Belfond. Traduit du tchèque par Erika Abrams.

 

 

Helga Weissová, peintre tchèque âgée de 84 ans, avait neuf ans en 1938 quand les nazis ont envahi Prague où elle est née, a vécu et vit encore. Elle a tenu enfant un journal illustré qui retrace son parcours de survivante des camps de Terezin, Mauthausen et Auschwitz, dont elle revint avec sa mère, sans son père. Pendant sept ans, quand et comme elle pouvait, elle a tracé le désastre en couchant des mots et des dessins sur des carnets et feuilles volantes (relisez Hyvernaud). Un quotidien terrifiant, une réponse à l'injonction de son père : « Dis-leur ce que tu vois. »

Témoignage rare et bouleversant, suivi d'une interview d'Helga Weissová qui répond à cette dernière question de Neil Bermel en décembre 2011 : Pourquoi devrions-nous lire un énième récit sur la Shoah ? « Surtout parce qu'il est véridique. Évidemment, j'y ai mis aussi ma façon de sentir, mais cela aussi vient du cœur et parle du cœur, cela aussi est vrai. Et, comme tout y est décrit de façon à moitié enfantine, le texte est d'une lecture très facile. Je pense qu'il pourra aider les gens à mieux comprendre cette époque. »

Pascale Arguedas

 

 

 

 

© 2002-2020 - Pascale Arguedas
Les textes et graphiques sont la propriété exclusive du site, ou de leurs auteurs lorsque indiqué. Ils ne peuvent être reproduits sans autorisation préalable. Le site contient des liens externes vers d'autres sites. Le contenu et la présentation de ces sites demeurent la responsabilité de leur propriétaire.